prévoir


prévoir

prévoir [ prevwar ] v. tr. <conjug. : 24>
XIIIe; lat. prævidere, d'apr. voir
1Considérer comme probable; imaginer (un événement futur). anticiper, pressentir. « Il prévoyait l'avenir par la profonde sagesse qui lui faisait connaître les hommes » (Fénelon). Prévoir le pire. On ne saurait tout prévoir. C'est bien ce que j'avais prévu. Absolt Connaître l'avenir. « Prévoir est à la fois l'origine et le moyen de toutes les entreprises, grandes ou petites » ( Valéry).
♢ PRÉVOIR QUE. Il était facile de prévoir qu'il échouerait. pronostiquer. Il est à prévoir que... Tout laisse prévoir qu'il sera réélu.
2Envisager (des possibilités). Prévoir toutes les réponses, toutes les solutions. Les crimes prévus par un article de loi. Ce cas n'est pas prévu (cf. Vide juridique) .
3Organiser d'avance, décider pour l'avenir. programmer. L'État a prévu la construction de 100 000 logements. J'ai tout prévu : j'ai pris les mesures, les précautions nécessaires. — « Tout est prévu dans ta vie : tu n'as ni à espérer, ni à craindre, ni à souffrir » (Balzac). Ellipt Tout s'est passé comme prévu. Il est arrivé plus tôt que prévu. Une marée plus forte que prévu. Être prévu pour : être fait pour, destiné à. Repas prévu pour dix personnes. Un beau paquebot « prévu à la fois pour l'émigration et pour une clientèle de luxe » (Romains).

prévoir verbe transitif (latin praevidere, avec l'influence de voir) Penser, d'après certaines données, qu'un fait futur est très probable : On prévoit une amélioration du temps. Concevoir quelque chose par la pensée, l'envisager comme possible, et, en particulier, prendre des dispositions en vue de son éventualité : On a prévu quels seront les dangers. Penser faire telle chose, l'organiser par la pensée à l'avance et prendre ses dispositions dans cette intention : Si vous prévoyez de partir, réservez vos billets. Prévoir un repas froid pour le soir.prévoir (citations) verbe transitif (latin praevidere, avec l'influence de voir) René Char L'Isle-sur-la-Sorgue, Vaucluse, 1907-Paris 1988 Agir en primitif et prévoir en stratège. Feuillets d'Hypnos Gallimard Pierre Lecomte du Noüy Paris 1883-New York 1947 Le but de la science est de prévoir et non, comme on l'a dit souvent, de comprendre. L'Homme et sa destinée La Colombe Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 Seigneur, tant de prudence entraîne trop de soin : Je ne sais point prévoir les malheurs de si loin. Andromaque, I, 2, Pyrrhus prévoir (difficultés) verbe transitif (latin praevidere, avec l'influence de voir) Conjugaison Attention à l'absence de e muet intérieur au futur : je prévoirai, nous prévoirons. - Attention également au i après le y aux première et deuxième personnes du pluriel, à l'indicatif imparfait et au subjonctif présent : (que) nous prévoyions, (que) vous prévoyiez. Emploi Prévoir à l'avance → avance (à l'). ● prévoir (expressions) verbe transitif (latin praevidere, avec l'influence de voir) Prévoir l'avenir, le temps, savoir à l'avance ce qu'ils seront. ● prévoir (synonymes) verbe transitif (latin praevidere, avec l'influence de voir) Concevoir quelque chose par la pensée, l'envisager comme possible, et, en...
Synonymes :
- prédire
- présager
- présumer
- s'attendre à
Penser faire telle chose, l'organiser par la pensée à l'avance...
Synonymes :
- arranger (familier)
- préparer

prévoir
v. tr.
d1./d Se représenter à l'avance (une chose probable). Qui pouvait prévoir ce qui se passerait après les élections?
d2./d Envisager. Il prévoit de rentrer le 15 août.
Prendre des dispositions pour. Les juristes n'ont pas prévu cette éventualité.
|| Pp. adj. Les conséquences prévues.
Fam. Tout s'est déroulé comme prévu.

⇒PRÉVOIR, verbe trans.
A. —Voir, juger et éventuellement annoncer qu'une chose arrivera (par clairvoyance, intuition ou par induction, raisonnement logique, calcul, mesure, connaissance scientifique). Synon. s'attendre à, augurer, prédire, présager, prophétiser, pressentir, pronostiquer. Prévoir l'avenir, les événements futurs; prévoir une bataille, la date des éclipses, la famine, la guerre, l'orage, la tempête; prévoir les conséquences et les effets de qqc. Je prévis enfin les maux qui devoient accabler mon malheureux pays (GENLIS, Chev. Cygne, t.1, 1795, p.228). Les prélats du quinzième siècle (...) ne prévoyaient certainement pas plus Luther et Calvin que les gens de cour ne prévoyaient la révolution française (GUIZOT, Hist. civilis., leçon 11, 1828, p.34). Tout le mouvement de l'air était du sud au nord et ça laissait prévoir de la grosse pluie (GIONO, Baumugnes, 1929, p.107):
1. Du premier jour, Picquart prévit l'épouvantable crise et adjura ses chefs de la conjurer en faisant justice de la trahison, en exposant aux yeux de tous l'impartiale vérité. Ses chefs refusèrent de l'entendre.
CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p.201.
Prévoir que... Je prévois, à mon grand regret, madame, qu'il ne me sera pas possible d'aller cette semaine à Cernay (LAMENNAIS, Lettres Cottu, 1819, p.37).
Il est à prévoir que..., tout fait prévoir que... Il était, d'ailleurs, à prévoir que les Allemands porteraient la lutte au-delà de la Méditerranée (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.89). Dans les premiers jours de décembre, tout fait prévoir que la 1re armée ne pourra s'emparer de Colmar sans de nouveaux et durs combats (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p.138).
Il est aisé, il est facile de prévoir que... Les munitions nous manquaient et de cela seul il était aisé de prévoir que nous devions tous périr sous le feu des paysans, quand nous ne pourrions plus les repousser (COURIER, Lettres Fr. et Ital., 1806, p.723). Il était facile de prévoir que le gouvernement allait être contraint de faire des élections (MAUROIS, Ariel, 1923, p.62).
Rien n'arrive comme on le prévoit. Décidément, rien n'arrive comme on le prévoit; ce n'était pourtant pas trop mal machiné (HUYSMANS, Là-bas, t.1, 1891, p.251).
B. —Envisager (des possibilités). Prévoir toutes les réponses, toutes les solutions, des exceptions. Ils ne savent rien, ils ne prévoient rien, ils n'ont ni plan, ni idées, ni hasards heureux (ZOLA, Débâcle, 1892, p.110). Vous prévoyez toujours le pire! Au moins ne le dites pas, si vous le prévoyez. On fait venir les choses, quand on en parle comme ça (MONTHERL., Fils personne, 1943, IV, 1, p.335).
Empl. abs. On est toujours surpris par les circonstances, le hasard, la maladie ou la mort; même par l'incendie ou tel autre accident. À quoi bon se fatiguer à prévoir, quand l'imprévu est infini? (AMIEL, Journal, 1866, p.297).
C. —Disposer, organiser d'avance, décider pour l'avenir. Prévoir un repas en l'honneur de qqn. Tout a été prévu. Tout ce que je sais, c'est qu'il n'arrivera rien que vous n'ayez réglé, prévu et ordonné de toute éternité (E. DE GUÉRIN, Journal, 1838, p.145). Le planning, envisagé à cette date et qui sera miraculeusement respecté, prévoit la fabrication de la bombe en trois ans (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.35):
2. La notion d'une vigoureuse résistance ne devait pas exclure du reste, pour le commandement, le devoir de prévoir et d'organiser, pour le cas d'un échec, une ou plusieurs lignes de repli, comme aussi d'améliorer les organisations défensives existantes...
FOCH, Mém., t.2, 1929, p.64.
Comme prévu. Comme on l'avait pensé, organisé, déterminé par avance. Le plan Marshall a pris fin, comme prévu, avec l'année fiscale américaine 1952-53, le résultat cherché ayant été accompli (Univers écon. et soc., 1960, p.40-5).
Empl. abs. Gouverner, c'est prévoir. (Dict. XXes.).
REM. Prévoyable, adj. Qui peut être prévu. Synon. vieilli de prévisible. J'étais d'avis que l'on gardât la cocarde tricolore: (...) en conservant des couleurs qu'avaient légitimées tant de triomphes, on ne préparait point à une révolution prévoyable un signe de ralliement (CHATEAUBR., Mém., t.2, 1848, p.630).
Prononc. et Orth.:[], (il) prévoit [-vwa]. Conjug., v. voir sauf fut.: je prévoirai et cond. je prévoirais. Ac. 1694, 1718: prevoir; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. 1284 [ms.] «concevoir, imaginer d'avance ce qui doit arriver» (BRUNET LATIN, Trésor, [ms. BN fr. 12581], éd. P. Chabaille, p.369); 2. a) 1537 [éd.] «envisager les événements à venir et prendre les mesures, les précautions nécessaires» (J. MAROT, Sur les deux heureux voyages de Genes et Venise, Lyon, F. Juste, fol. 63 r°); b) ) 1669 «disposer, organiser d'avance» (RACINE, Britannicus, IV, 4, 1391 ds OEuvres, éd. P. Mesnard, t.2, p.322); ) 1960 comme prévu (Univers écon. et soc., loc. cit.). Empr. au lat. praevidere «voir auparavant, apercevoir d'avance, prévoir» (de prae-, v. pré- et videre, v. voir), francisé d'apr. voir. L'a. fr. employait, de préférence à prévoir, le verbe pourvoir au sens de «concevoir, envisager». Fréq. abs. littér.:2535. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 3264, b) 2643; XXes.: a) 3427, b) 4518.

prévoir [pʀevwaʀ] v. tr.
CONJUG. voir, sauf au futur : je prévoirai, et au conditionnel : je prévoirais.
ÉTYM. V. 1265; previr, 1219; du lat. prævidere, de prae, et videre, d'après voir.
REM. Prévoir d'avance (cit. 15) est un pléonasme à éviter.
1 Connaître et annoncer (une chose future) comme devant être, devant se produire. || Prévoir l'avenir par observation des astres (cit. 21), par divination. Percer (l'avenir), prédire, prophétiser. || Prévoir une chose par intuition ( Pressentir; augurer, flairer), par imagination ( Anticiper, imaginer), par raisonnement, calcul. Calculer, préjuger; probabilité (→ Expérience, cit. 46). || Prévoir son malheur. Entrevoir (→ Avance, cit. 12). || « Je ne sais point prévoir les malheurs de si loin » (cit. 23, Racine). || Prévoir le pire (→ Pincer, cit. 23). Attendre. || Prévoir un résultat. Pronostiquer. || Prévoir les conséquences d'une chose. Calculateur, prévoyant, prudent. || Trop prévoir les suites des choses empêche d'entreprendre (cit. 2). || Prévoir le rôle de qqch. 1. Part (faire la part de). || Ce qu'il faut toujours prévoir, c'est l'imprévu (→ Imminent, cit. 2). || On ne saurait tout prévoir. Penser (à tout). || C'est ce que j'avais prévu. || Je l'avais prévu ! || Il fit ce que j'avais prévu (→ Enjeu, cit. 1). || Vous avez prévu tout ce qui est arrivé (→ Almanach, cit. 2). || Ils n'avaient rien vu d'avance, rien prévu (→ Hésitation, cit. 2). || Ceux qui, ne sachant rien voir, ne peuvent rien prévoir (→ Faible, cit. 20). || Faire, laisser prévoir qqch. Présage; promettre. || Facile (cit. 19) à prévoir. Prévisible. || Difficile (cit. 2), impossible à prévoir. Imprévisible (→ Dévorant, cit. 6).(XVIe). Absolt. Connaître l'avenir. || L'histoire ne nous permet guère de prévoir (→ Associer, cit. 28). || Gouverner, c'est prévoir.
1 Il vaut mieux employer notre esprit à supporter les infortunes qui nous arrivent qu'à prévoir celles qui nous peuvent arriver.
La Rochefoucauld, Maximes, 174.
2 Il prévoyait l'avenir par la profonde sagesse qui lui faisait connaître les hommes et les desseins dont ils sont capables.
Fénelon, Télémaque, II.
3 S'il faut arranger, projeter, conduire, comment n'avoir point de sollicitude ? On doit prévoir les incidents, les obstacles, les succès; or, les prévoir, c'est les craindre ou les espérer.
É. de Senancour, Oberman, XLIII.
4 C'était un caractère auquel il ne fallait qu'un mot pour prévoir facilement les plus grands malheurs; son imagination se chargeait ensuite de lui peindre ces malheurs avec les détails les plus horribles.
Stendhal, la Chartreuse de Parme, I, II.
5 Or, le travail mental de prévision est une des bases essentielles de la civilisation. Prévoir est à la fois l'origine et le moyen de toutes les entreprises, grandes ou petites. C'est aussi le fondement présumé de toute la politique.
Valéry, Variété III, p. 209.
6 (…) sans pénétrer jusqu'aux détails la théorie de l'éclipse, ils peuvent encore se faire une idée suffisante des raisonnements et calculs qui permettent de prévoir la durée de l'éclipse, l'heure et le lieu où elle sera visible.
Alain, Propos, 22 avr. 1921, Le catéchisme.
7 (…) une formule qu'Auguste Comte a trouvée et qui dit tout : « Savoir, pour prévoir, afin de pouvoir ».
Daniel-Rops, Ce qui meurt…, IV.
Prévoir que… || On pouvait prévoir que la bougie (cit. 2) allait s'éteindre. Attendre (s'attendre à). || Il est facile de prévoir que… (→ Gentilhomme, cit. 4). || Je ne prévoyais pas que… (→ Foule, cit. 22).Vx. || Prévoir de… (et l'inf.). || « Ce que vous prévoyez de perdre » (Mme de Sévigné, 1011, 8 févr. 1687).
2 Spécialt. Envisager (des possibilités). || Prévoir toutes les réponses. || Formuler une règle générale sans prévoir les cas exceptionnels (→ Dérogation, cit. 1).Par ext. || Les crimes prévus par un article de loi (→ Apologie, cit. 5).
8 « J'ai prévu ce qui pourrait arriver ». Aucune perspective qu'il n'ait examinée et aucun événement contre lequel il ne se soit prémuni.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, De Brumaire à Marengo, VI.
3 (Déb. XVIe). Organiser d'avance, décider pour l'avenir. Préparer. || Prévoir l'établissement de ses enfants. || La loi prévoit la création de centres de désintoxication.(Souvent au passif). || La dictature (cit. 1) romaine était prévue par la loi au nom du salut public. || Aucune procédure n'était prévue (→ Martial, cit. 3). || Prévoir 200 000 francs pour une publicité massive (cit. 8). || Tout est prévu dans les grandes manœuvres (1. Manœuvre, cit. 5). || J'ai tout prévu : j'ai pris toutes les mesures, les précautions nécessaires. — ☑ Ellipt. (Fam.). Nous arriverons demain comme prévu (tour condamné par certains grammairiens).
9 Seigneur, j'ai tout prévu pour une mort si juste.
Le poison est tout prêt (…)
Racine, Britannicus, IV, 4.
10 Dès le lendemain, les noces furent faites ainsi que Riquet à la Houppe l'avait prévu, et selon les ordres qu'il en avait donnés longtemps auparavant.
Ch. Perrault, Contes, « Riquet à la Houppe ».
11 Tout est prévu dans ta vie : tu n'as ni à espérer, ni à craindre, ni à souffrir.
Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, Pl., t. I, p. 169.
12 (…) la loi prévoit des dispenses importantes pour les étudiants, les concours.
Aragon, les Beaux Quartiers, II, XV.
12.1 Or, c'est Jules Verne qui avait raison. Il a tout prévu, non seulement ce que depuis cinquante ans la science a réalisé dans la paix, mais aussi hélas ! ce qu'elle a réalisé dans la guerre moderne.
L. H. Lyautey, Paroles d'action, p. 246.
Être prévu pour qqch. : être fait pour, destiné à… || Paquebot (cit. 2) prévu pour plusieurs emplois. — ☑ Fam. (Sans compl.). C'est prévu pour.
13 L'homme est plus général que sa vie et ses actes. Il est comme prévu pour plus d'éventualités qu'il n'en peut connaître.
Valéry, M. Teste, p. 134.
——————
prévu, ue p. p. adj. et n. m.
1 (Voir aussi à l'article). Qu'on a prévu (au sens 1); qu'on attendait.Contr. : inattendu, inopiné.N. m. (XIXe). || Le prévu et l'imprévu (→ Envisager, cit. 14).
2 Qu'on a décidé par avance. || Dans les conditions prévues, prévues par la loi (→ Inamovible, cit. 2).Contr. : accidentel, fortuit.
DÉR. Prévisible, prévoyant. — V. Prévision, prévoyance.
COMP. (Du p. p.) Imprévu.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prevoir — Prevoir. v. a. Juger par avance qu une chose doit arriver. Les politiques prevoyent les evenemens des affaires publiques. qui eust jamais pû prevoir cet accident. je previs bien deslors ce qui en arriveroit. il est sage il prevoira ce qui en doit …   Dictionnaire de l'Académie française

  • prévoir — (pré voir) v. a.    Il se conjugue comme voir, excepté au futur : je prévoirai, et au conditionnel : je prévoirais. 1°   Voir par avance ce qui doit arriver. •   Dès que j ai su l affront, j ai prévu la vengeance, CORN. Cid, II, 8. •   Il vaut… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Prévoir —          BERGSON (Henri)     Bio express : Philosophe français (1859 1941)     «Savoir, c est à dire prévoir pour agir.»     Source : L Évolution créatrice     Mot(s) clé(s) : Agir Prévoir Savoir          CHATEAUBRIAND (François René de)     Bio… …   Dictionnaire des citations politiques

  • PRÉVOIR — v. a. (Il se conjugue comme Voir, excepté au futur de l indicatif et au conditionnel, où il fait, Je prévoirai, je prévoirais. ) Juger par avance qu une chose doit arriver. Les hommes sages prévoient les événements. Qui eût jamais pu prévoir cet… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRÉVOIR — v. tr. Juger par avance qu’une chose doit arriver. Qui eût jamais pu prévoir cet accident? Je prévis bien dès lors ce qui en arriverait. Je ne prévoyais pas que cela dût arriver ainsi. Absolument, Gouverner, c’est prévoir. Il signifie, par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • prevoir — I. Prevoir, Praeuidere, Prospicere, Animo colligere, Corde conspicere, Animo prospicere, Animo videre, Praecipere, Cernere animo. Prevoir beaucoup de choses, Multa ante capere. Prevoir de loing quelque chose advenir, Prouidere. L esprit prevoit,… …   Thresor de la langue françoyse

  • prévoir — vt. , prendre ses précautions, organiser, préparer : préparâ (Albanais.001), pinsâ à <penser à> (001) ; prévi (001, Saxel). E. : Prévu. A1) s attendre à, voir venir : s atêdre à vti. , vi mnyi vt. (001). A2) prévoir (des choses qui se… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Prévoir — Prévision Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Prévoir — III гр., (avoir) P.p.: prévu Предвидеть, предусмотреть Présent de l indicatif je prévois tu prévois il prévoit nous prévoyons vous prévoyez ils prévoient …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • Prévoir l'avenir, le temps — ● Prévoir l avenir, le temps savoir à l avance ce qu ils seront …   Encyclopédie Universelle